Faire des choix éclairés pour ma santé

LA VACCINATION CONTRE LA COVID-19 : 10 RECOMMANDATIONS POUR UNE APPROCHE CONFIANTE ET SOLIDAIRE

Communiqué de la Fédération Nationale d'Education et de Promotion de la Santé qui regroupent tous les Ireps de France

Afin que la vaccination contre la Covid-19 puisse se déployer dans de bonnes conditions, il faut construire la confiance, à partir du dialogue, de la transparence, et de l’implication des acteurs concernés et de la population au niveau local. Le réseau de la Fnes veut y contribuer, en concertation avec le Ministère de la santé, les Agences régionales de santé (ARS), les collectivités territoriales et les acteurs de proximité. Dans ce but, il formule 10 recommandations pour l’action (développées en annexe de ce communiqué) :

1. Prendre en compte les réalités propres à notre pays.
Le développement de cette vaccination s’inscrit dans un climat de fortes interrogations (vis-à-vis de la vaccination, de la gestion de la pandémie, de l’indépendance des scientifiques). Face à ce défi, le maître mot est de retrouver la confiance. Celle-ci ne peut passer que par un dialogue citoyen reconquis.

2. Encourager la participation plus que la contrainte.
La confiance ne peut être retrouvée qu’en activant les différents processus de démocratie en santé existants. Certains sont institutionnalisés, comme les Conférences régionales de la santé et de l’autonomie, d’autres s’inscrivent dans de multiples dynamiques de participation citoyenne. Ces lieux de dialogue sont propices à l’expression des « habitants-usagers-citoyens » et au rétablissement de la solidarité autour de cette vaccination.

3. Mieux comprendre pour mieux agir.
En raison de la défiance du public et de certains professionnels, il faut lever les obstacles et trouver des leviers. Dans ce but, il est nécessaire de mener très rapidement des études qualitatives ciblées auprès de publics prioritaires et d’« influenceurs » (professionnels de santé, élus locaux).1er réseau national d’éducation et de promotion de la santé en France.

4. S’appuyer sur les professionnels de proximité.
Le rôle-clé des professionnels de santé, des professionnels de l’aide à la personne, des relais institutionnels et de proximité des publics prioritaires est à souligner. Ce sont des relais d’information et de persuasion, ce qui demande qu’eux-mêmes soient d’abord convaincus de l’utilité et de la sûreté du vaccin.

5. Communiquer au plus près des lieux de vie.
Il est impératif de développer une stratégie de communication de terrain, en complément des campagnes nationales. L’implication réelle et précoce des niveaux locaux, au-delà du rôle de relais d’informations nationales, est indispensable pour prendre en compte les inégalités sociales de santé, que la campagne de vaccination ne doit pas aggraver.

6. Rejoindre en urgence les publics les plus précaires.
Ils sont les plus touchés par la Covid-19 en termes de mortalité, de morbidité et de souffrance physique ou psychique. Les associations et acteurs sociaux de proximité doivent être soutenus pour favoriser le geste vaccinal.

7. S’appuyer sur les collectivités locales et territoriales.
Elles ont été en 1ère ligne au cours des derniers mois et ont une vraie capacité d’agir. Rien ne pourra se faire sans elles pour la promotion vaccinale.

8. Activer les organisations et les outils disponibles.
Il existe plusieurs leviers possibles, dont les Contrats locaux de santé, les regroupements interdisciplinaires des professionnels de santé (type maisons de santé), les accords conventionnels (type Rémunération sur Objectifs de Santé Publique).

9. Promouvoir une approche solidaire au-delà de nos frontières.
Il faut rappeler l’importance de la solidarité entre pays à hauts et à bas revenus, en vue du contrôle d’une épidémie mondiale.

10. Se mettre au service de tous dans un contexte de crise.
Présentes dans chaque région, entretenant un dialogue régulier avec les ARS et les acteurs locaux, les structures du réseau de la Fnes souhaitent contribuer aux démarches participatives visant à favoriser la confiance des publics et des professionnels, et contribuer ainsi à ce que la stratégie vaccinale se déploie dans des conditions optimales.

Pour aller plus loin