Juin – Mourenx – Ciné-débat et Conférence gesticulée autour du droit à l’alimentation

Mourenx cine debat et conference gesticulée droit a l alimentation

Le Collectif "Sécurité sociale de l'alimentation Béarn" -  qui vise à permettre à tous les citoyens de se libérer des inégalités d’accès à une alimentation de qualité, tout en rémunérant les paysans au juste prix - vous invite à participer à deux événements au mois de juin :

  • Un ciné-débat au ciné M à Mourenx le jeudi 13 juin à 20h30 autour du film "La Part des autres" de Jean-Baptiste Delpias et Olivier Payage
    Les pieds dans les champs céréaliers de Quentin ou la garrigue de Nathalie, au détour d’une discussion sur la bonne nourriture avec David, dans le quartier de Keredern à Brest ou auprès des bénévoles et dans les files d’attentes de l’aide alimentaire, La Part des autres pose le regard sur une multitude de situations vécues. Ces situations réunies permettent de questionner le système agricole dans son ensemble, jusqu’à imaginer une sécurité sociale de l’alimentation…
  • Une conférence-gesticulée intitulée "De la fourche à la fourchette... Non, l'inverse ! ", le vendredi 28 juin à 18h30 au Mix suivie d'un buffet paysan.
    « De la fourche à la fourchette » est un slogan classique, parmi d’autres comme « de la terre à l’assiette », « du champ à la table », des circuits courts alimentaires : ces alternatives de distributions qui visent à relocaliser la production et la consommation alimentaire, et parfois plus – produire plus écologiquement, mieux rémunérer la production agricole. Une urgence face aux désastre du complexe agro-industriel !
    « Non ! L’inverse !! » insiste sur la prise de conscience de l’auteur de l’incapacité de ces circuits à généraliser la transformation nécessaire de notre système agricole et alimentaire et de la nécessité de réfléchir à l’inverse, en partant de celles et ceux qui mangent, de tout le monde, pour piloter un autre fonctionnement agricole et alimentaire.

Ces deux rencontres s’inscrivent dans le cadre du projet d'expérimentation d'une caisse locale de l'alimentation sur le bassin de Lacq : un groupe d'habitants aurait accès à un budget de 150 € par mois pour acheter des produits sains et de qualité dont le conventionnement serait décidé démocratiquement.